Festival international de poésie de Trois-Rivières


Félix Leclerc disait : « Un poète, c’est quelqu’un qui va au bout de ce qu’il est; c’est quelqu’un qui ose être ce qu’il est, qui n’entre pas dans le troupeau de ceux qui suivent. » Cette citation résume à merveille ce que les élèves de 2e et 5e du PEI ont su démontrer par leur sensibilité et leur imagination en participant au concours proposé par le Festival international de poésie de Trois-Rivières. Précisément, le défi qui leur était proposé était d’écrire une lettre d’amour à un jeune orphelin. 

Pour initier ses élèves à un processus de création d’un poème, Annie Jutras, enseignante à Jeanne-Mance, a invité le poète Charles Sagalane dans ses deux groupes de 5e secondaire. Lors d’un atelier d’une demi-journée, ce poète du Lac-Saint-Jean, récipiendaire du Prix de Poésie Radio-Canada 2016 pour sa suite poétique Abrégés et mélanges, leur a expliqué grâce à un jeu le travail d’un poète lors de l’édition d’un recueil en plus de leur faire vivre plusieurs ateliers d’écriture permettant d’explorer diverses techniques de création. Après chacun d’eux, les élèves ont fait circuler un bâton à parole pour partager librement leurs écrits poétiques à voix haute. À la fin de ces ateliers, plusieurs ont reparti la tête pleine d’idées. Pour ses élèves de 2e secondaire, l’enseignante a adapté les activités vécues en 5e secondaire afin de leur proposer une démarche créative les incitant à sortir des sentiers battus.

Tout porte à croire que les efforts déployés pour nourrir l’inspiration des jeunes ont porté leurs fruits puisque trois élèves ont été reconnus pour la qualité de leur texte en mars dernier. En 5e secondaire, Mégann Jutras a reçu une mention spéciale au Québec ainsi qu’une mention spéciale à l’international. En 2e secondaire, une mention spéciale au Québec a été décernée Marie-Soleil Dumas tandis que Megan Godin Deschênes a obtenu la 1re position au Québec et la 2e position à l’international. 

Une fois de plus, cette année, plusieurs écoles francophones de divers pays, tels que Guadeloupe, France, Guyane française, Liban, Polynésie française, y ont participé. C’est donc une grande fierté pour ces élèves, tout comme l’ensemble de leur école, de recevoir une telle reconnaissance honorifique pour leur talent en écriture. 

Tous sont invités à apprécier la qualité de leur poème en visitant le site du festival au http://www.fiptr.com/concours_galaxie_gagnants17.html


Publié le 2017-04-20


Autres nouvelles