La Commission scolaire des Chênes entamera des démarches dans le but d'acquérir les écoles Des 2 Rivières et Sainte-Jeanne d’Arc



La Commission scolaire des Chênes confirme son intention d’entamer des démarches pour acquérir les écoles Des 2 Rivières, à Saint-Lucien et Sainte-Jeanne d’Arc, à Lefebvre. C’est ce qui découle d’une résolution adoptée par le conseil des commissaires, lors d’une séance extraordinaire tenue le mardi, 29 mai 2018. On se souviendra que ces deux écoles sont connues, depuis 1994-1995, sous le vocable « école du ministre ». Or, ce concept, de l’avis des élus scolaires, a atteint sa fin de vie utile et ne correspond plus à la réalité actuelle.

Des événements récents, plus spécifiquement les démarches entamées par la municipalité de Saint-Lucien pour l’obtention de l’agrandissement de l’école Des 2 Rivières, de même que les échanges intervenus avec la Commission scolaire des Chênes à ce sujet; ont fait en sorte que le conseil des commissaires s’est penché sur une orientation concernant les deux écoles.

Rappel des faits

Il est utile de rappeler qu’en 1994-1995, la commission scolaire avait résolu de fermer les écoles Des 2 Rivières et Sainte-Jeanne d’Arc. À l’époque, le faible nombre d’élèves fréquentant ces écoles, les compressions budgétaires et les règles de financement avaient motivé le conseil des commissaires à agir ainsi.

Conséquemment, les deux municipalités avaient alors obtenu, de la part du ministre de l’Éducation, que la commission scolaire leur cède les bâtiments abritant ces écoles. Pour sa part, la commission scolaire continuait à offrir, en ces lieux, les services éducatifs pour les ordres préscolaire et primaire.

« Depuis ce temps, on a noté une croissance du nombre d’élèves dans les deux écoles. La commission scolaire a, peu à peu, repris diverses responsabilités, conformément à des protocoles d’entente successifs intervenus avec chacune des municipalités. Par ailleurs, il est reconnu que les deux municipalités se sont jusqu’ici bien acquittées de leurs responsabilités d’entretien des bâtiments scolaires, » de dire le président de la Commission scolaire des Chênes, M. Jean-François Houle.

Pour une, l’école Des 2 Rivières s’avère maintenant trop petite pour accueillir tous les élèves demeurant sur son territoire pédagogique. La municipalité de Saint-Lucien a présenté au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) une demande de financement pour la réalisation d’un projet d’agrandissement de l’école et la construction d’un gymnase.

« Il est important de souligner que la commission scolaire a appuyé ce projet. Toutefois, le MEES a refusé la demande de la municipalité au motif que seule une commission scolaire est éligible au programme de financement pour ce type de projet, sans se prononcer sur le fond de la demande, » de dire M. Houle.

Conséquence de ce refus, la municipalité de Saint-Lucien a fait valoir son intention de céder l’école Des 2 Rivières à la commission scolaire. Selon toute vraisemblance, Saint-Lucien et Lefebvre sont les seules municipalités (au Québec) à être toujours propriétaires du bâtiment abritant leur école.

La commission scolaire constate, par ailleurs, une certaine stabilité du nombre d’élèves fréquentant les deux écoles, selon les prévisions de clientèle du MEES pour les cinq prochaines années. « Dans ce contexte, une rétrocession des écoles Des 2 Rivières et Sainte-Jeanne d’Arc permettrait aux municipalités concernées de consacrer à d’autres fins les sommes actuellement payées pour l’entretien de leurs écoles, d’autant plus que pour toute acquisition immobilière, la commission scolaire doit obtenir l’aval du MEES, » précise le président.

Démarches à venir

Le conseil des commissaires a donc confié le mandat au président et à la direction générale d’entamer des démarches avec les municipalités de Saint-Lucien et Lefebvre, de même qu’avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur; afin que la commission scolaire se porte acquéreuse des écoles Des 2 Rivières et Sainte-Jeanne-d’Arc.

Ce faisant, la commission scolaire verra à maximiser la communication avec les élus des municipalités concernées, leurs citoyens, les conseils d’établissement et les parents des élèves des deux écoles pour assurer la bonne compréhension des informations afférentes à ce dossier. Cela dit, la commission scolaire précise que l’intention d’acquérir les deux écoles n’est pas motivée par la fermeture éventuelle de celles-ci.

D’autre part, dans l’éventualité où elle ferait l’acquisition de l’école Des 2 Rivières, la commission scolaire s’engage à formuler une demande d’agrandissement de l’école, dans le cadre du Programme québécois des infrastructures (PQI).

Enfin, en devenant propriétés de la commission scolaire, les deux établissements seront assujettis aux mêmes règles et politiques régissant les autres écoles de son territoire, incluant la Politique relative à l'admission, à l'inscription et à la répartition des élèves dans nos établissements scolaires du secteur des jeunes, comme c'est actuellement le cas.

 

Publié le 2018-05-31


Autres nouvelles