Un élève de la FGA, Frédérick Poirier, à l’émission « Ça ne se demande pas »


Frédérick Poirier, un élève à la formation générale des adultes, au Centre Sainte-Thérèse, a participé à l’émission « Ça ne se demande pas », dont le premier épisode a été diffusé le lundi 21 janvier, sur la chaine AMI-télé. C’est dans l’émission du lundi 18 février 2019, à 20 h 00 que l’on pourra voir Frédérick à l’œuvre. 

Frédérick Poirier habite à Drummondville depuis fin juin 2007 avec ses parents et sa sœur Élodie (qui a aussi participé à cette émission). Ils sont tous originaires de Cowansville. Frédérick a passé son secondaire à l’école Marie-Rivier, en adaptation scolaire de 2007 à 2012.

Il est titulaire d’un certificat en formation préparatoire au travail (FPT). Par la suite, Frédérick a décidé de s’inscrire à la formation générale des adultes. Il a commencé par la formation à distance offerte par la Commission scolaire de la Riveraine jusqu’à ce qu’il décide de se tourner vers le Centre Sainte-Thérèse, en septembre 2016. Il y étudie toujours. Son but est d’acquérir tous les acquis du secondaire pour s’inscrire au collégial. 

Frédérick Poirier souffre d’une forme légère du Trouble du Spectre de l’Autisme, qui est le syndrome d’Asperger, depuis l’âge de 3 ans. 

À propos de l’émission « Ça ne se demande pas »

L’émission « Ça ne se demande pas » est une série documentaire produite par Les Productions Pixcom, c’est une adaptation de l’originale « You Can’t Ask That », produite et diffusée seulement en Australie sur la chaine ABC Australie*. Cette émission a remporté de nombreux prix, dont trois Prix des médias de l'ONU pour la promotion des droits des personnes handicapées, la promotion de la cohésion sociale et la promotion de l'autonomisation des personnes âgées. 

Cette série est divisée en 8 épisodes thématiques qui durent chacun 30 minutes.  Originale et audacieuse, la série donne une plate-forme aux personnes en situation de handicap, une prise de parole unique en son genre. Le but de l’émission est de confronter les préjugés et de faire tomber les tabous. Les participants pigent des questions anonymes du public. Les questions peuvent être, naïves, osées et même parfois inconfortables. Les réponses, données directement à la caméra, peuvent être brutes ou faire sourire. Elles sont perspicaces et souvent surprenantes. 

Cette série vous fera voir sous un nouveau jour : les personnes de petite taille, les personnes en fauteuil roulant, les personnes amputées, les personnes paralysées, les personnes autistes, les personnes vivant avec la trisomie 21, les personnes vivant avec un handicap auditif et les personnes vivant avec un handicap visuel.

À propos de la chaine AMI-télé

AMI-télé est une chaine francophone spécialisée, filiale d’Accessibilité Média Inc.
Accessibilité Média Inc. (AMI) est un organisme multimédia sans but lucratif au service de plus de cinq millions de Canadiens qui sont aveugles, malvoyants, sourds, malentendants, à mobilité réduite ou incapables de lire les textes imprimés. AMI, qui exploite trois services de diffusion, AMI-télé en français et AMI-tv et AMI audio en anglais, s'est donnée pour mission d’être le média accessible par excellence pour tous les Canadiens. Pour en savoir plus, visitez AMItele.ca (en français) et AMI.ca (en anglais). Dans le cadre d’une licence décernée par le CRTC, les services d'AMI font partie du bouquet numérique de base offert par tous les distributeurs de télévision directe par câble ou par satellite. 

Voici les chaines d’AMI-télé selon votre câblodistributeur (pour la région du Centre-du-Québec seulement) :

Bell - 50
Cogeco – 65
CabloVision Warwick - 172
Maskatel - 56
Shaw – 889
Sogetel - 40
Videotron - 172 

Aussi sur le web au lien suivant : https://www.amitele.ca/category/ca-ne-se-demande-pas 

*ABC Australie n’est pas affiliée avec la chaine américaine ABC (American Broadcasting Company).


Publié le 2019-01-31


Autres nouvelles