FOIRE AUX QUESTIONS

F.A.Q.
COVID-19

Si vous pensez avoir des symptômes de la COVID-19:
appelez le 1 877 644-4545.  


Si vous avez des questions au sujet de la Covid-19 qui concernent le milieu de l’éducation, SVP, écrivez à cette adresse courriel :   

covid-19@csdeschenes.qc.ca  



  • Quels sont les principaux symptômes de la COVID-19?

    Les principaux symptômes sont de la fièvre, de la toux et des difficultés respiratoires. Les symptômes peuvent être légers, soit à l’image d’un rhume, ou plus sévères, comme ceux associés à une pneumonie.

  • Quel est le mode de transmission de ce virus?

    Habituellement, les coronavirus se propagent par un contact étroit avec une personne infectée lorsque cette dernière tousse ou éternue. Les coronavirus peuvent également se propager lorsqu’une personne touche, avec ses mains, une surface infectée, et qu’elle porte ensuite ses mains à sa bouche, son nez ou ses yeux.
  • Quelle est la technique efficace pour se laver les mains?

    - Retirez vos bijoux et mouillez vos mains sous l’eau courante tiède. 
    - Appliquez du savon et faites-le mousser en frottant vos mains. 
    - Lavez toutes les surfaces de vos mains. Frottez les mains ensemble vigoureusement pendant au moins 30 secondes. 
    - Rincez les mains sous l’eau courante tiède. Laissez couler l’eau pendant que vous vous séchez les mains. 
    - Séchez vos mains avec un papier essuie-tout jetable. En utilisant l’essuie-tout comme protection, fermez le robinet et ouvrez la porte de la salle de bain, puis jetez-le à la poubelle.

MISE À JOUR EN DATE DU LUNDI, 27 AVRIL 2020

 

NOTE : Les informations qui suivent sont tirées du site Internet du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec, en date du 27 avril 2020.

 

Quel est le plan de retour graduel en classe ?

 

Réseau scolaire, public et privé


Les établissements d’enseignement préscolaires et primaires reprendront graduellement leurs activités à compter du 11 mai dans l’ensemble des régions du Québec, à l’exception des écoles situées sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) , qui ouvriront le 19 mai, si la situation sanitaire le permet. Le retour en classe se fera sur une base volontaire.

Les établissements d’enseignement secondaires resteront fermés jusqu’en septembre prochain et les élèves consolideront leurs apprentissages à distance grâce à un encadrement pédagogique bonifié. Le personnel habituellement assigné à ces établissements offre, de manière générale, une prestation en mode de télétravail, sous réserve de besoins propres à leur établissement.

Les centres administratifs mènent des activités essentielles. Ils demeurent donc ouverts. Cependant, d’ici la réouverture des écoles de leurs régions, il est demandé que le personnel travaille à distance, dans la mesure du possible.

Quelles sont les écoles qui ouvriront le 11 mai ?

Les établissements d’enseignement préscolaires et primaires reprendront graduellement leurs activités à compter du 11 mai dans l’ensemble des régions du Québec, à l’exception des écoles situées sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) , qui ouvriront le 19 mai dans la mesure où la situation épidémiologique le permet.

Les écoles secondaires demeureront fermées jusqu’en septembre 2020.

Qu’en est-il de la formation professionnelle et de la formation générale des adultes?


Les élèves de ces secteurs pourront reprendre leurs apprentissages, mais selon des modes variés (cours en ligne, à distance, etc.).

Le personnel de ces secteurs reprendra également une prestation de travail, à distance ou en personne, selon les divers programmes et dans le respect des règles de distanciation sociale. Lorsque possible, la formation à distance et la prestation en télétravail seront privilégiées dans ce contexte.

Toutefois, si des élèves devaient être présents pour des apprentissages pratiques ou pour certaines évaluations, en tout temps, un maximum de 50 % des élèves pourront être présents. Ils y seront accueillis dans le respect des règles de distanciation sociale.

Pourquoi ouvrir les écoles primaires et non les écoles secondaires ? 

Généralement, les écoles primaires sont de plus petits milieux que les écoles secondaires. Les élèves du secondaire sont aussi plus autonomes et plus aptes à terminer l’année scolaire à distance.

Le soutien pédagogique sera assuré par les enseignants et complété par des outils comme le site ecoleouverte.ca  et les trousses pédagogiques mises à la disposition des élèves du primaire, notamment ceux dont les parents feront le choix de ne pas les retourner en classe.

Est-ce possible pour les élèves ou leurs parents de retourner à leur établissement d’enseignement pour récupérer des effets personnels?

À compter du 27 avril, il sera possible pour les parents, les élèves ainsi que le personnel enseignant d’aller récupérer du matériel dans les écoles, en fonction des recommandations émises par la santé publique. Du matériel informatique pourra également être prêté.

Les parents doivent attendre les consignes qui leur seront transmises par l’école avant de s’y présenter.

Est-ce qu’un parent pourra décider à tout moment d’envoyer son enfant à l’école?

Le retour en classe se fait sur une base volontaire. Les parents pourront décider de retourner leur enfant à l’école après le 11 mai, mais ils devront en informer la direction de leur établissement scolaire dans des délais raisonnables pour permettre l’organisation du transport scolaire et l’encadrement pédagogique dans les classes.

Cette décision, sauf exceptions, devra être maintenue, dans la mesure du possible, jusqu’à la fin des classes.

Quelles seront les mesures mises en place pour assurer la sécurité et la santé des enfants et du personnel?

L'organisation des écoles sera basée sur les recommandations de la Santé publique, qui évoluent avec le temps et peuvent varier d'une région à une autre.

Des mesures seront prises par chaque établissement scolaire pour respecter les recommandations de distanciation sociale de 2 mètres entre les élèves. Ainsi, lorsque cela est possible en fonction de cette recommandation, chaque local accueillera un maximum de 15 élèves.

Divers moyens peuvent être mis en œuvre si un groupe-classe a plus de 15 élèves souhaitant revenir à l’école, comme par exemple, un réaménagement des groupes d'élèves de même niveau, chaque groupe occupant le même local jusqu’à la fin de l’année scolaire en respect de la règle de 2 mètres entre chaque personne.


Les visiteurs n’auront pas accès à l’école.

Est-ce que des mesures particulières seront prises au moment de réintégrer les établissements d’enseignement ?

Des entretiens réguliers seront effectués de façon appropriée pour assurer la salubrité des locaux. Un effort de sensibilisation sera fait en matière d’hygiène des mains et d’étiquette respiratoire. Des mesures d’hygiène et de salubrité dans les écoles seront également mises en place selon les recommandations de la Santé publique.

Que fait-on si la configuration des classes ne respecte pas les règles de distanciation de 2 mètres ?

Des mesures seront prises par chaque établissement scolaire pour respecter une distanciation de 2 mètres entre les élèves.  Les équipes-école devront être attentives à la planification des groupes d’élèves en fonction de leurs espaces disponibles. Il est possible qu’un enfant ne retourne pas dans son local de classe habituel, puisque les groupes devront être plus petits qu’en temps normal.

Une attention particulière devra être apportée par les équipes-écoles pour mettre en place l’encadrement nécessaire pour que les élèves soient invités à maintenir une distance de 2 mètres entre eux et à se laver les mains régulièrement. La collaboration des enseignants et des parents pour expliquer ces règles à leur enfant est essentielle.

N’est-il pas risqué de placer 15 enfants ensemble dans un même groupe toute la journée?

L’application des règles de la Santé publique est à la base de ce retour à la vie normale. Par ailleurs, 15 enfants est un nombre maximal qui ne sera pas nécessairement atteint, par exemple, si les locaux sont petits et ne permettent pas la présence de 15 enfants et le respect de la règle des 2 mètres.

Les enfants seront identifiés à un groupe et à un enseignant et des mesures seront mises en œuvre pour faire en sorte que de grands groupes d’enfants ne soient pas en contact tous en même temps, par exemple avec des récréations à divers moments, par petits groupes.

L’organisation habituelle de l’école sera changée, c’est certain. Toutefois, depuis le début de la pandémie, des services de garde d’urgence ont été mis en place dans plus de 350 écoles primaires sur tout le territoire du Québec et ont su s’adapter aux nouvelles contraintes.

Fortes de l’expérience acquise dans ce contexte, et en collaboration avec la santé publique de chaque région, les équipes-écoles veilleront à préserver la sécurité des enfants et du personnel avec bienveillance et vigilance.

Qu’est-il prévu si le nombre d’élèves par classe dépasse 15 élèves ?

Des mesures seront prises par chaque établissement scolaire pour respecter le le principe de distanciation et s'assurer ainsi de diminuer les risques. 

Divers moyens peuvent être mis en œuvre si un groupe-classe a plus de 15 élèves souhaitant revenir à l’école, comme par exemple, un réaménagement des groupes d'élèves de même niveau, chaque groupe occupant le même local jusqu’à la fin de l’année scolaire en respect de la règle de 2 mètres entre les élèves.

Comment les déplacements seront-ils gérés dans les corridors, lors des récréations et à l’heure du dîner pour assurer la sécurité de tous ?

Les écoles devront limiter les déplacements dans l’école, minimiser les moments où tous les groupes se déplacent en même temps et opter pour des horaires décalés.

Ils auront un même local réservé aux classes, au dîner et au service de garde. Ils fréquenteront la cour de récréation à tour de rôle. Les élèves devront se laver les mains régulièrement et limiter les contacts physiques entre eux.

Est-ce que les élèves et les enseignants devront porter un masque ?

Non. L'organisation des écoles sera basée sur les consignes de la Santé publique de leur région respective.

Des mesures seront également prises par chaque établissement scolaire pour respecter la distanciation sociale de 2 mètres entre les élèves.

Les élèves ou les membres du personnel qui présentent des symptômes de la COVID-19 ne doivent pas se présenter à l’école. Toute personne recevant un diagnostic de la COVID-19 devra respecter une période d’isolement de 14 jours.  

Que dois-je faire si mon enfant a une condition de santé vulnérable ?

Le retour en classe se fait sur une base volontaire. Toutefois, la présence à l’école n’est pas recommandée avant septembre 2020 pour les enfants qui présentent une vulnérabilité sur le plan de la santé (maladie chronique, déficit immunitaire grave, etc.). Un soutien pédagogique leur sera offert. 

Si je décide de garder mon enfant à la maison, aura-t-il accès à des services pédagogiques?

La fréquentation de l’école demeure non obligatoire jusqu’à la fin de l’année scolaire. Le soutien pédagogique sera assuré par les enseignants à l’ensemble de leurs élèves, incluant ceux qui ne retourneront pas en classe. Ces derniers recevront de leur enseignant des travaux à compléter et des suivis hebdomadaires seront effectués.

Puisque le passage des élèves au niveau supérieur est déterminé par le jugement professionnel des enseignants, ces derniers pourraient valider leur jugement sur certains apprentissages au moyen de travaux ou d’évaluations en ligne.

Par ailleurs, dans le but de continuer à stimuler l’apprentissage des enfants du préscolaire ainsi que celui des élèves du primaire et du secondaire, le Ministère maintiendra des activités pédagogiques sur la plateforme écoleouverte.ca  et à Télé-Québec.

Mon enfant a des difficultés d’apprentissage. Quelles mesures seront-mises en place?

Les élèves vulnérables sont fortement encouragés à effectuer un retour en classe dès que possible afin de bénéficier d’un soutien pédagogique optimal. Les membres de l’école contacteront d’ailleurs les parents pour les rassurer et bien les accompagner lors du retour en classe.  

Le personnel des équipes-écoles accentuera le suivi hebdomadaire personnalisé auprès des élèves, en priorisant ceux qu’il considère comme étant les plus vulnérables et en utilisant, s’ils ne sont pas en classe, un moyen technologique permettant un contact direct (ex. : téléphone, appel vidéo).

Est-ce que les employés vulnérables doivent demeurer en confinement et ne pas se présenter à l’école?

La présence à l’école n’est pas recommandée pour les membres du personnel qui présentent une vulnérabilité sur le plan de la santé (maladie chronique, déficit immunitaire grave, grossesse ou allaitement, personne âgée de 60 ans ou plus). Pour des raisons de santé et de sécurité, ces personnes sont encouragées à retarder leur retour à l’école jusqu’à septembre 2020.

Quelles mesures seront mises en place si un cas est déclaré dans une école ?

Dès qu’un cas est confirmé, la Direction régionale de la santé publique concernée procède à l’évaluation de la situation et donne les directives appropriées.

Quelles sont les mesures prévues si un enfant ou un membre du personnel présente des symptômes de la COVID-19?

Il lui sera interdit de se présenter à l’école pour une période de 14 jours. Dans le cas d’un élève, un soutien pédagogique lui sera offert durant cette période. 

Est-ce que le transport scolaire sera offert ?

Oui. Le transport scolaire recommencera dès le retour en classe et les parcours seront établis en fonction des besoins. Certaines mesures strictes déterminées par la Direction de santé publique devront être respectées, notamment une limite d’un enfant par banc. Un banc sur deux devra demeurer libre. Une zone de protection sera mise en place pour le conducteur. 

Il est recommandé aux parents d’assurer le transport de leur enfant s’ils sont en mesure de le faire d’ici la fin de l’année scolaire.

Est-ce que du transport scolaire supplémentaire est prévu pour respecter la consigne d’un élève par banc?

Les parents doivent informer l’école s’ils désirent que leur enfant utilise ou non le transport scolaire et celle-ci organisera le transport en fonction des besoins.

Il est recommandé aux parents d’assurer le transport de leur enfant s’ils sont en mesure de le faire d’ici la fin de l’année scolaire.

Est-ce que les services de garde habituels seront offerts dans les écoles?

Des services de garde d’urgence continueront d’être offerts jusqu’au 8 mai inclusivement pour les travailleurs de la santé, des services sociaux et des services essentiels .

Les enfants du personnel des établissements scolaires pourront avoir accès à ces services à partir du 4 mai.

À partir du 11 mai, en même temps que la réouverture des écoles préscolaires et primaires dans certaines régions, les services de garde en milieu scolaire reprendront leurs activités habituelles dans chaque école pour les élèves qui y étaient inscrits en date du 13 mars 2020.

Comme il s’agit de la reprise des activités habituelles, l’inscription devra alors être faite directement auprès de l’école fréquentée par l’enfant.

Est-ce que de nouveaux apprentissages seront enseignés d’ici la fin de l'année scolaire ? 

Le retour en classe des élèves et l’accompagnement de ceux qui resteront à la maison auront comme principal objectif de consolider les apprentissages essentiels au passage au niveau supérieur.

Est-ce que les élèves devront reprendre le temps scolaire suspendu durant l’été ?

Non. Il n’est pas question de prolonger l’année scolaire durant l’été. 

Y aura-t-il un impact sur la transition du primaire au secondaire et du secondaire au collégial pour les élèves finissants ?

Le passage au niveau supérieur sera déterminé par le jugement professionnel des enseignants en fonction, notamment, des résultats que les élèves ont obtenus au cours des deux premières étapes. Les écoles secondaires devront prévoir une période de consolidation des apprentissages au début de l’année scolaire 2020-2021.

Avec la pénurie de suppléants qui sévissait avant la pandémie, y aura-t-il assez d’enseignants pour remplacer en cas de besoin?

Il est difficile actuellement de prévoir les besoins en ressources enseignantes, compte tenu du fait que le nombre d’enfants présents dans les écoles n’est pas encore connu. Par ailleurs, les limites imposées par le respect de la règle de distanciation sociale de 2 mètres entre chaque personne et les exclusions pour les employés vulnérables entraîneront une pression sur la disponibilité des enseignants au primaire.

Au besoin, les enseignants permanents et sous contrat du secondaire devraient être mis à contribution avec le soutien des professionnels et du personnel de soutien des écoles primaires. Le décret permet ce redéploiement de ressources et la commission scolaire devrait convenir d’une mécanique de réaffectation avec son syndicat local au besoin.

Est-ce que les élèves devront faire les épreuves ministérielles ?

Non. Les épreuves ministérielles n’auront pas lieu. Le passage des élèves au niveau suivant sera basé sur le jugement professionnel de l’enseignant de l’élève en fonction des résultats des deux premières étapes. 

Est-ce que le gouvernement peut délivrer des diplômes sans que les élèves aient à passer les épreuves finales ou ministérielles?

Le gouvernement peut, lorsque les circonstances l’exigent, annuler l’épreuve et retenir comme résultat final les notes fournies par les établissements scolaires. Les circonstances exceptionnelles actuelles font en sorte que les épreuves ministérielles seront annulées et que les résultats des établissements scolaires seront considérés pour l’obtention des diplômes.

Le passage des élèves au niveau supérieur sera déterminé par le jugement professionnel des enseignants, en fonction des résultats obtenus au préalable par les élèves au cours des deux premières étapes.

Quel est le plan de retour progressif dans les services de garde éducatifs à l’enfance et dans les services de garde en milieu scolaire ?

Services de garde éducatifs à l'enfance

À partir du 11 mai, les services de garde situés dans toutes les régions du Québec, à l’exception de ceux sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), pourront progressivement rouvrir leurs portes aux parents occupant un emploi jugé prioritaire.

Les services de garde situés sur le territoire de la CMM ouvriront leurs portes le mardi 19 mai. L’accès sera également réservé aux parents occupant un emploi figurant sur la liste des services et activités prioritaires. Consultez la liste des emplois donnant accès aux services de garde éducatifs à l’enfance 

Pour la semaine du 4 mai, les services de garde demeurent réservés aux enfants dont les parents occupent un emploi donnant droit à des services de garde d’urgence 

Le réseau fonctionnera à plein rendement à la fin de juin selon le calendrier de réouverture.

Services de garde en milieu scolaire

En milieu scolaire, des services de garde d’urgence continueront d’être offerts jusqu’au 8 mai inclusivement pour les travailleurs de la santé, des services sociaux et des services essentiels.

À partir du 11 mai­­, les services de garde reprendront leurs activités habituelles dans chaque école pour les élèves qui y sont inscrits.

Les enfants du personnel des établissements scolaires pourront avoir accès à ces services à partir du 4 mai.

Les personnes qui occupent un emploi figurant sur la liste des emplois et des services essentiels doivent-elles en faire la preuve à leur service de garde ?

Non.

Quand vais-je devoir recommencer à payer les frais de garde ?

Services de garde éducatifs à l'enfance

Dès le 11 mai, les parents qui utilisent le service devront recommencer à payer la contribution parentale selon la tarification normale. L’utilisation des services se fait sur une base volontaire.

Les enfants qui ne réintégreront pas tout de suite leur service de garde conserveront leur place, sans frais. Les parents sont invités à communiquer avec leur installation pour convenir des modalités de leur retour.

Services de garde en milieu scolaire

À compter du 11 mai, comme les services de garde en milieu scolaire reprennent leurs activités et que ceux-ci sont offerts aux élèves inscrits à l’école sur une base volontaire, la tarification habituelle s’appliquera.


 

















 



Publié le 2020-05-28


Autres nouvelles