LUCIEN MALTAIS LANCE UN APPEL À TOUS LES ACTEURS DE LA « COMMUNAUTÉ ÉDUCATIVE »

COMMUNIQUÉ DG-11
COVID-19

LUCIEN MALTAIS LANCE UN APPEL À TOUS LES ACTEURS DE LA « COMMUNAUTÉ ÉDUCATIVE »

(Et fait part de sa gratitude à leur égard)

Devant la crise sans précédent (COVID-19) qui secoue présentement la planète entière et l’une de ses grandes richesses, à savoir le secteur de l’éducation, le directeur général de la Commission scolaire des Chênes, M. Lucien Maltais, lance un appel au calme, à la solidarité et à l’action et ce, à tous les acteurs de la communauté éducative.

Dans un premier temps, M. Maltais affirme que l’heure n’est pas au jugement sur les façons de faire des uns et des autres, selon le milieu où ils évoluent, les moyens dont ils disposent ou les méthodes qu’ils emploient. La situation actuelle est historique, exceptionnelle et imprévisible.

« La tentation peut être forte de se livrer au jeu des comparaisons sur notre réaction aux événements dans un contexte où, selon les différentes sphères de la société, les réalités sont différentes. Ce n’est pas le moment de faire ça. Nous devons plutôt nous serrer les coudes, être solidaires les uns des autres, échanger sur les pratiques gagnantes et passer à l’action. Il en va de l’avenir de milliers d’élèves, jeunes et adultes qui fréquentent nos établissements d’enseignement, » de dire M. Maltais.

Le directeur général, les directions des services et des établissements de la commission scolaire suivent activement l’évolution de la situation et sont à élaborer un plan d’action visant à assurer le suivi académique des élèves, à un moment où il est difficile de prévoir avec exactitude la fin de la crise actuelle et un certain retour à la normale. 

Les communications avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur demeurent constantes à cet égard. 

« D’ailleurs, j’ai une pensée bien spéciale pour toutes ces enseignantes et tous ces enseignants qui, depuis leur domicile, continuent de préparer l’avenir. Certains mettent à jour leur correction d’évaluations, leur préparation de cours, tandis que d’autres gardent le contact avec leurs élèves, dont ceux qui ont des besoins particuliers, par la suggestion d’activités éducatives ou de travaux scolaires. Nos élèves sont entre bonnes mains grâce à vous, » d’exprimer le directeur général. 

Puisqu’il est question de solidarité, M. Maltais met en lumière celle qui anime l’organisation qu’il dirige dans le contexte actuel, à commencer par les instances syndicales. 

« Je veux saluer leur collaboration et leur compréhension. Au cours des derniers jours, nos enseignants, notre personnel de soutien et nos professionnels ont dû composer, tout comme nous les gestionnaires, avec l’inconnu et les appréhensions qu’il suscite. Chaque jour amène son lot de mesures gouvernementales auxquelles nous devons tous nous adapter à vitesse « Grand V ». Je sais pertinemment que nous nous apprêtons à vivre une période intense de négociations au niveau national. Le temps viendra où la vie reprendra ses droits et où les parties patronale et syndicale feront valoir leurs positions respectives. Toutefois, en ce moment, chacun reconnaît que nous sommes ailleurs et que l’effort collectif à déployer est colossal. Je remercie donc nos leaders syndicaux de leur soutien dans les circonstances, » de dire le directeur général.

Reprenant les propos du Premier ministre François Legault, M. Maltais qualifie de véritables « anges gardiens » le personnel en service de garde, de même que les personnels d’entretien et administratif qui sont déployés d’urgence dans cinq écoles de la commission scolaire, afin d’accueillir les enfants des travailleurs du secteur de la santé et des services sociaux (et services connexes). Il tient les mêmes propos à l’égard des employés des différentes unités administratives et établissements qui assurent la continuité des services essentiels.

« Le terme ange-gardien est bien choisi. Je suis impressionné par la vitesse à laquelle le personnel et les directions concernés ont mis les ressources en place, en quelques heures à peine. Je suis conscient des efforts, voire des sacrifices que cela impose. Nous leur devons toute notre reconnaissance. Les moments difficiles font ressortir le meilleur de l’humain. Je me réjouis de faire ce constat à la Commission scolaire des Chênes, » affirme M. Maltais.

En conclusion, le directeur général en appelle à la population de respecter en tous points les recommandations de la Santé publique, notamment en matière d’hygiène et de distanciation sociale. Il implore chacune et chacun d’éviter d’alimenter la « machine à rumeurs » sur les cas possibles d’infection à la COVID-19 au sein de la commission scolaire.

« Si un ou des cas s’avéraient positifs, la Santé publique nous le confirmera. C’est à cette instance exclusivement que ce rôle revient. Or, elle ne l’a pas fait à ce jour. Le cas échéant, il va sans dire que nous mettrons en application les mesures utiles, » conclut Lucien Maltais.

 

Publié le 2020-03-19


Autres nouvelles